Transport VTT: Moins on en démonte, mieux c’est!

Tout ce que vous démontez pour le transport VTT sera à remonter ensuite. Logique me direz vous! Oui mais voilà un autre problème: l’encombrement.

Si nous ne démontons rien, notre VTT occupera beaucoup trop de place lors de son transport. Comment faire en sorte que le transport VTT soit optimum et pratique?

Tout passe par l’observation dans un premier temps. Analysons ce qui prend le plus de place lors du transport VTT: Les roues? Les pédales? Le guidon? Ah, peut-être une piste! Ce dernier n’est pas dans le même alignement que le reste du VTT, tout comme les pédales. Démontez les pédales à chaque fois serait un peu trop fastidieux. C’est à nous de trouver un endroit où elles ne gêneront pas. Par contre pour le guidon, il y a peut être quelque chose à faire!

exemple transport VTT

Transport VTT: Merci l’attache rapide!

Pour le guidon, deux solutions s’offrent à nous: desserrer la potence ou démonter l’axe de la roue avant. Si vous faite vous même l’entretien de votre VTT, vous ne voudrez surement pas toucher à la potence! Vous savez le réglage horrible du « est-ce que mon guidon est droit!? »ou « est ce que j’ai du jeu? Mince j’ai trop serré! ». D’ailleurs là aussi, je ne comprends pas pourquoi le tube de direction de la fourche n’est pas cranté comme les boîtiers de pédalier ou bien même avec une simple rainures qui nous assure que le guidon est parfaitement perpendiculaire à la roue! Mince c’est vrai, on ne pourrait plus simplement desserrer et tourner la potence. C’est quelque chose que l’on fait tellement régulièrement… Bref pour moi, ce ne sera pas la potence!

Et l’axe de roue avant? Ahhh voilà une solution plus intéressante pour le transport VTT puisque j’ai une attache rapide QR20 (comprendre axe de 20mm). Je verrai ce que je fais de ma roue avant à un autre moment. Maintenant que j’ai trouvé un point de fixation, il m’en faut trouver un second et un troisième!

Transport VTT: deux axes pour immobiliser le VTT

transport VTT fixation fourche

L’avantage offert par le démontage de la roue avant pour le transport VTT est de pouvoir orienter l’ensemble guidon/fourche dans l’alignement du cadre. Dans mon cas, je tourne l’ensemble de façon à ce que la longueur de ma potence soit utilisée dans un volume mort. Ainsi, le volume occupé par le coté droit de mon VTT ne prend pas plus de place que ma pédale droite. Par la même occasion, je réutilise l’axe de ma roue avant afin de fixer ma fourche sur l’accessoire de transport VTT. Néanmoins avec cette orientation, fixer la fourche au sol ne permettra pas au VTT de se maintenir tout seul, la roue arrière et la fixation de la fourche étant sur le même axe.

transport VTT maintien manivelleHeureusement, la disposition de mon aménagement fourgon m’offre une possibilité non négligeable: je peux faire passer ma pédale au-dessus du coffre aménagé autour de mon essieux arrière droit et venir y fixer un élément pour tenir la manivelle de mon VTT. Avec ces deux points d’ancrages, le transport VTT s’effectuera sans encombre et sans sauter à l’arrière, la gravité terrestre offrant un « troisième axe de fixation » vertical.

.

.

Transport VTT: comment transporter plus d’un VTT?

transport-VTT_ambitionoutdoorDe ce côté là, je me facilite grandement la tâche. Grâce à mes deux accessoires de fixation, mon VTT devient un élément fixe. J’attache donc directement le second VTT avec une sangle de moins d’un mètre en sens opposé, afin que le guidon passe au dessus de ma selle. Ainsi un seul VTT a besoin d’être remonté!

Moins de temps à ranger, plus de temps à rider!

Partagez mes idées avec vos amis!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *